15 juillet 2009 3 15 /07 /juillet /2009 21:23


L'ancienne voie romaine qui reliait Vesontio (Besançon) à Andomatunum (Langres) était un axe de "1re catégorie", l'équivalent de nos routes nationales. Son tracé ne fait pas l'ombre d'un doute. Les nombreuses études concordent et s'appuient sur des faits : voies rectilignes, vestiges de pavages, de maisons, nombreuses pièces de monnaie trouvées sur le tracé...)

Ce n'est pas du tout le cas de la voie qui passait par le pont reliant BRUCIACUM à Ruffiacum :

"Sans aucune assurance d'ailleurs, on peut supposer qu'après le pont, la voie longeait la bord de la rivière vers l'amont, en évitant la prairie assez marécageuse et submersible lors des inondations ; puis montant sur le plateau qui borde la vallée, elle bifurquait ; sa branche de gauche conduisait aux villas établies sur le plateau, alors que sa branche de droite passant le petit ruisseau de la Douin, se dirigeait vers Beaumotte (Balmeta), pour rejoindre, bien plus loin, la grande voie menant de Vesontio à Andomatunum."

"Une tradition répandue dans le pays assure que Saint-Maurice, chef de la légion thébaine, aurait emprunté ce chemin, vers l'an 300. Voyant ses soldats assoifés, il aurait fait jaillir une source en plantant en terre son épée. La source, appelée "Source de Saint-Maurice" est à proximité immédiate du chemin qui est supposé succéder à l'ancienne voie romaine..." (R. MONNET)

Saint-Maurice est le patron de la paroisse de BRUSSEY.

Plusieurs historiens pensent qu'une voie reliait la grande carrière de BRUCIACUM (inexploitée de nos jours) aux carrières de la Vergenne (entre Avrigney et Charcenne) dont les pierres ont servi à bâtir des monuments importants, en traversant la forêt. Ce chemin s'appelle encore "le  Chemin de la Pierre blanche" :
- E. THIRRIA, Manuel à l'usage de l'habitant de la Haute-Saône (1869),
- L. POLY, Les voies romaines en Haute-Saône (1897),
- A. GRENIER, Manuel d'archéologie gallo-romaine...

Un autre chemin part du haut du village pour rejoindre Avrigney, en passant par le lieu-dit "La Pérouse" (nom caractéristique des anciennes voies empierrées de l'époque gallo-romaine). Ce chemin n'est peut-être qu'un tronçon d'une voie plus importante.  Il passe au lieu-dit "Acquedemènes", franchit la rivière au gué "Tréprot".

Avant le pont de Ruffiacum, sur la rive gauche de l'Ognon, Ed. CLERC assure avoir reconnu une voie romaine qu'il a suivie par Burgille et Pagney, où elle se confoncrait alors avec la route allant de Vesontio à Pontalliacum (Pontailler-sur-Saône).

"On peut se demander si la position de notre village n'aurait pas été fixée par l'intersection de cette voie romaine avec un chemin très ancien passant par les gués de l'Ognon..." (R. MONNET)




Chemins  anciens et voies romaines de BRUCIACUM, selon R. MONET

Partager cet article

Repost 0
Published by Eilvys70
commenter cet article

commentaires

BIENVENUE A BRUSSEY...

PETIT VILLAGE DE LA VALLEE DE L'OGNON

 

 

 

Coucou... 

Je suis à droite sur la photo :

 

 

LE BLOG SUR VOTRE MOBILE :

Ce blog est optimisé pour une consultation sur smartphone :

http://brussey.over-blog.com/m/

 

 

POUR ME CONTACTER : 

brussey@franc-comtois.fr

 

 

MON AUTRE BLOG :

LE BLOG D EILVYS70

franc-comtois.fr

 

 

REJOIGNEZ-NOUS SUR FACEBOOK :

Brussey, centre du monde !

 

 

">

Recherche Dans Le Blog

Brussey Mode D'emploi

PERSONNALITES

Alcime RENAUDOT

 

">

VENIR A BRUSSEY
 
MAISON DE LA NATURE
 
 
L ANE
 
 
LE CLOS, chez Christiane et Didier
LE CLOS
 
(Clic sur les photos pour suivre les liens)
">